Arthrose

L’arthrose : le fléau des articulations fragiles et sensibles

Arthrose du genouTrès redoutée par les personnes âgées, les sportifs ayant subi de multiples blessures et tous ceux qui souffrent de problèmes articulaires chroniques, l’arthrose est une maladie qui touche les articulations, également appelée arthropathie chronique dégénérative.

Elle se caractérise par une douleur modérée à intense et par une difficulté croissante à effectuer les tâches quotidiennes nécessitant des mouvements simples.

L’arthrose se traduit par une dégénérescence du cartilage des articulations(1) : sa surface se fissure progressivement, s’effrite et finit par disparaître.

Cette destruction s’accompagne d’une prolifération d’excroissances osseuses sous le cartilage, ces protubérances gênant considérablement les mouvements et entrainant des douleurs vives.

C’est la maladie articulaire la plus courante, dont les premiers symptômes apparaissent généralement à partir de la quarantaine, cependant elle peut se déclarer parfois plus tôt.

Les causes de l’arthrose sont multiples(2) : facteurs mécaniques ou génétiques, processus d’inflammation, etc… Les mouvements répétitifs et les microtraumatismes répétés peuvent également provoquer une usure anormale.

Enfin, l’excès de poids et le manque d’activité physique sont deux autres facteurs importants. En cas d’arthrose, le cartilage s’use et perd sa souplesse et son élasticité.

Par ailleurs, l’ensemble de l’articulation est touché : en plus du cartilage, les ligaments, les os, les muscles et le liquide synovial sont altérés.

On observe notamment une perte de qualité de ce liquide synovial qui, normalement, lubrifie l’articulation, et n’assure plus totalement son rôle protecteur.

Les conséquences de l’arthrose sur la vie quotidienne et sur l’entourage

Arthrose pour la vie quotidienneL’arthrose est le résultat d’un déséquilibre des mécanismes de dégradation et de reconstruction du cartilage.

Au tout début de la maladie, il n’y a pas de signe d’inflammation.

Au fil du temps, l’inflammation va progressivement apparaître.

Les symptômes de l’arthrose varient selon l’articulation concernée, mais la maladie présente généralement les signes suivants :

  • La douleur est déclenchée et aggravée par le mouvement et cesse ou s’atténue lorsque l’articulation est au repos.
  • Elle est légère le matin.
  • Puis elle augmente dans la journée et est maximale le soir, jusqu’à gêner l’endormissement voire entraîner des réveils nocturnes.

Cette douleur réapparaît chaque fois que l’articulation concernée est soumise à un effort et entraine une gêne fonctionnelle. La maladie peut également entrainer un épanchement liquidien, particulièrement fréquent au niveau des genoux.

De plus, sur du long terme, les excroissances osseuses provoquent des déformations des articulations. Les lésions sont irréversibles, et entrainent divers inconforts allant d’un léger raidissement articulaire à l’impotence partielle.

L’arthrose possède de nombreux effets négatifs sur la vie quotidienne. En effet, les mouvements deviennent limités, les articulations sont sensibles et manquent de souplesse, ce qui rend les tâches quotidiennes pénibles et plus difficiles à accomplir(3).

Les douleurs dans les mains peuvent rendre même les petites tâches compliquées, comme la simple ouverture d’un pot de confiture, et les douleurs dans les genoux peuvent totalement handicaper une personne en l’empêchant de monter un escalier, voire de marcher. L’état général de la personne souffrant d’arthrose est toujours bon, il n’y a ni fièvre ni amaigrissement.

D’un point de vue psychologique, l’arthrose peut entrainer une véritable souffrance, voire un début de dépression. En effet, la personne qui souffre d’arthrose ressent une douleur constante, le moindre mouvement lui est difficile, tout comme le sommeil.

La perte de l’autonomie entraîne une sensation de dépendance qui peut être pesante. L’entourage peut subir les effets secondaires de la maladie, en étant confronté à des sautes d’humeur ou une irritabilité croissante du malade.

Il est donc important, pour son bien être et celui de son entourage, de chercher activement une solution naturelle et efficace pour soulager les symptômes de la maladie.

L’huile de krill : le nouvel allié naturel pour soulager et combattre efficacement l’arthrose

Course à piedLe krill est un petit crustacé vivant dans les eaux glaciales de l’Océan Antarctique. Il regorge de vitamines, minéraux, oligo éléments et autres substances bénéfiques pour notre organisme(4).

On en extrait une huile particulièrement riche, très efficace pour soigner divers troubles. L’huile de krill renferme en effet des phospholipides et des antioxydants dont l’activité est beaucoup plus élevée que celle des huiles de poisson classiques.

Ces antioxydants contribuent à préserver l’intégrité des oméga 3 et des phospholipides, et assurent leur bon acheminement vers les membranes des cellules où ils pourront jouer pleinement leur rôle protecteur et reconstructeur.

L’huile de krill a entre autres des vertus extraordinaires pour soulager les symptômes de l’arthrose et de la polyarthrite rhumatoïde. Son composant principal est l’astaxanthine, un composé de la famille des caroténoïdes, qui est un puissant antioxydant ayant notamment un effet protecteur pour contrer les effets nocifs des rayons UV et jouant un rôle extrêmement important dans le processus anti-inflammatoire(5).

De nombreuses études ont été menées sur les effets positifs de l’huile de krill. Des chercheurs ont entre autres mesuré les taux de Protéine C Réactive (noté CRP) chez les patients traités avec cette huile, un marqueur physiologique du processus inflammatoire.

Des niveaux élevés de CRP sont liés à l’arthrite. L’huile de krill a démontré une réduction de 30% après une cure de 1 mois sur l’homme.

La raideur, la douleur et autres incapacités physiques étaient nettement inférieurs chez les sujets ayant consommés de l’huile de krill après seulement un mois de traitement.

Cependant, l’arthrose, contrairement à l’arthrite n’a pas de facteur inflammatoire mesurable en tant que tel. Mais une étude publiée dans l’American Journal of Gastroenterology en 2005, utilisant de l’huile de krill NKO, a montré des résultats similaires en ce qui concerne la réduction de l’inflammation et des symptômes de l’arthrite, à la fois chez les patients souffrant d’arthrite et ceux souffrant de l’arthrose rhumatoïde. (6)

Par ailleurs, selon la dernière étude réalisée sur des animaux, un régime enrichi en oméga-3 (en grande quantité dans l’huile de krill, mais est il nécessaire de le rappeler ? ) réduit la majorité des indicateurs de la maladie chez les cobayes sujets à développer de l’arthrose. Cela comprenait à la fois le cartilage et les modifications de l’os sous-chondral. Les scientifiques ont donc apporté une preuve assez forte que les oméga-3 peuvent aider à prévenir la maladie et également ralentir sa progression chez ceux déjà diagnostiqués. (7)

Par ailleurs, l’huile de krill possède des effets positifs dans le traitement des troubles de l’humeur, et notamment de la dépression, un autre avantage exceptionnel pour garder le moral et aider à lutter contre la douleur.

Pour information cette huile est totalement dépourvue d’effets secondaires, contrairement à bon nombre de médicaments (8), et représente une excellente alternative à la médecine classique pour prévenir l’arthrose.

Consommé sous forme de capsules, ce complément alimentaire peut être pris tout au long de l’année ou en cure ponctuelle, et s’avérera être une véritable cure de jouvence pour les articulations douloureuses.

Alliée à une alimentation équilibrée et à une activité physique régulière, elle vous permettra de retrouver une véritable liberté de mouvements et une qualité de vie améliorée.

Partagez cet article autour de vous, beaucoup de personnes sont atteintes d’arthrose et seront contentes de découvrir l’huile de krill:

photo Club Huile de krill

Sources:

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Arthrose
(2) http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=arthrose_pm
(3) http://www.arthrolink.com/maladie/connaitre-l-arthrose/les-symptomes-de-l-arthrose
(4) http://clesdesante.com/article-huile-de-krill-riche-en-omega-3-et-antioxydante-102457326-html/
(5) http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=krill_huile_ps
(6) Am J Gastroenterol. 2005 Dec;100(12):2674-80. PMID: 17353582: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Am+J+Gastroenterol.+2005+Dec%3B100(12)%3A2674-80.+PMID%3A+17353582
(7) Osteoarthritis Cartilage. 2011 Sep;19(9):1150-7. doi: 10.1016/j.joca.2011.06.005. Epub 2011 Jul 1.: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21723952
(8) http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1621213/fr/art-50-/-zondar-chondrosulf-et-piascledine-service-medical-rendu-insuffisant-dans-le-traitement-de-larthrose?xtmc=&xtcr=3)

Vous pouvez laisser un commentaire