Huile de poisson

La consommation d’huile de poisson

Une huile de poisson peut être absorbée en consommant du poisson ou grâce à des cures de compléments alimentaires. Les poissons qui sont les plus riches en huiles bénéfiques pour la santé (appelés acides gras oméga-3), comprennent le maquereau, le thon, le saumon, l’esturgeon, le rouget, maquereau d’or, les anchois, les sardines, le hareng et la truite. Ils fournissent environ 1 gramme d’acide gras oméga-3 pour environ 100 g de poisson.

Huile de poisson

L’origine de l’huile de poisson

Gélules huile de poisson

Les compléments alimentaires d’huile de poisson sont généralement fabriqués à partir de maquereau, de hareng, de thon, de flétan, de saumon, de foie de morue, de graisse de baleine, ou de graisse de phoque. Les compléments alimentaires d’huile de poisson contiennent souvent de petites quantités de vitamine E pour prévenir la détérioration. Ils peuvent également être combinés avec le calcium, le fer, ou de vitamines A, B1, B2, B3, C ou D.

Les bénéfices santé de l’huile de poisson

Maladies cardiovasculaires huile de poisson

L’huile de poisson est utilisée pour un large panel d’actions. Elle est le plus souvent utilisée pour les affections liées au système cardiovasculaire. Certaines personnes utilisent l’huile de poisson pour abaisser la tension artérielle ou le taux de triglycérides. Les preuves scientifiques indiquent que l’huile de poisson favorise la prévention des maladies du cœur et les AVC lorsqu’elle est prise dans les quantités recommandées. Ironie du sort, une consommation d’huile de poisson trop importante peut augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral.

Le poisson est réputé aujourd’hui parce que certaines personnes mangent du poisson pour aider à combattre la dépression, la psychose, les troubles de l’attention, la maladie d’Alzheimer et d’autres troubles de la mémoire.

Certaines personnes utilisent l’huile de poisson pour les yeux secs, le glaucome et la dégénérescence maculaire liée à l’âge, une affection très fréquente chez les personnes âgées qui peuvent les conduire à de graves problèmes de vue.

Les femmes prennent parfois de l’huile de poisson pour éviter des périodes douloureuses, des douleurs de poitrine et les complications liées à la grossesse comme la fausse couche, l’hypertension artérielle en fin de grossesse.

L’huile de poisson est également utilisée pour le diabète, l’asthme, les troubles du mouvement, la dyslexie, l’obésité, les maladies rénales, la faiblesse des os.

L’huile de poisson est parfois utilisée après la chirurgie de transplantation cardiaque pour prévenir l’hypertension artérielle et les lésions rénales qui peuvent être causées par la chirurgie elle-même ou par les médicaments utilisés pour réduire les risques de rejet du nouveau cœur par l’organisme. L’huile de poisson est parfois utilisée après une chirurgie de pontage aorto-coronarien.

Lorsque l’huile de poisson est consommée par l’intermédiaire du poisson, la façon dont le poisson est préparé semble avoir des conséquences sur la qualité de l’huile. Manger du poisson grillé ou cuit au four semble réduire le risque de maladie cardiaque.

Les deux acides gras oméga-3 les plus importants contenus dans l’huile de poisson sont l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et acide docosahexaénoïque (DHA).

Enfin, il faut noter que tous ces avantages, et bien plus encore, se retrouvent également dans l’huile de krill (voir notre article comparatif)

Résumé
Date
Sujet
Huile de krill
Note
5

Vous pouvez laisser un commentaire