Posologie de l’huile de krill

Ça y est, vous avez décidé de prendre en main votre santé, en achetant votre première boite d’huile de krill ; mais ne savez pas encore quelle dose prendre au quotidien pour maintenir votre taux de cholestérol à la normale, soulager vos douleurs articulaires ou encore pour traiter le syndrome prémenstruel. Ce billet devrait vous aider.

Ses lignes vous dévoileront combien de capsules de NKO (Neptune Krill Oil) par jour faut-il prendre, pour garder une santé de fer grâce à cette prodigieuse huile. Les doses considérées par les scientifiques, comme étant efficaces et sans danger, pour traiter ces problèmes de santé y sont fournies.

Dosage pour soigner l’hyperlipidémie

L’un des essais cliniques notables effectués sur le complément alimentaire NKO est celui mené sur 120 sujets souffrant d’hypercholestérolémie et ayant des taux de triglycérides anormalement élevés, âgés de 18 à 85 ans. Les participants ont été départagés au hasard en quatre groupes :

– Groupe A, ayant pris 2 à 3 g d’huile de krill par jour en fonction du poids.
– Groupe B, ayant pris 1 à 1,5 g d’huile de krill par jour selon le poids.
– Groupe C, ayant pris 3 g d’huile de poisson par jour d’une concentration de 3:2, enrichie en 180 mg d’EPA et 120 mg de DHA.
– Groupe D, ayant pris 3 g de placebo par jour.

Arrivé au terme de l’étude, qui a duré 12 semaines, les scientifiques ont constaté une baisse de 18 à 18.1 % du taux de LDL (Low-density lipoprotein ou mauvais cholestérol) chez les patients du groupe A, contre 13 % pour ceux du groupe B. Les sujets ayant consommé 3 g d’huile de poisson ont vu leur taux de LDL baisser de 5.9 %. Dans le groupe placebo, par contre, une augmentation de 9.1 % a été notée.

Les taux de HDL (High-density lipoprotein ou bon cholestérol) ont augmenté chez la plupart des participants, à l’exception de ceux du groupe soumis au placebo.

Les niveaux de triglycérides sanguins ont également chuté chez les deux premiers groupes, de 27 % en moyenne. Une infime baisse de 3.2 % a été remarquée sur le taux de triglycérides du groupe C, ayant pris 3 g d’huile de poisson.

Après ce délai de 12 semaines, les patients du groupe B ont poursuivi leur traitement, mais avec une dose plus réduite de 500 mg de NKO pendant 12 semaines. Résultats, une autre baisse significative de 44.40 % de LDL et de 25.40 % de triglycérides a été observée. Le taux de cholestérol total moyen a été maintenu, à 192.53 mg/dL.

Dosage pour soigner l'hyperlipidémie

Dosage pour soigner l’hyperlipidémie

Les scientifiques ont donc conclu qu’une dose de NKO allant de 0.5 à 1.5 g, soit 1 à 3 gélules par jour, permet de soigner l’hypercholestérolémie et réguler le taux de triglycérides sanguins. Une seule gélule de 500 mg, par contre, est amplement suffisante en phase de maintien. (1)

Dosage pour traiter les maladies inflammatoires

Une autre étude scientifique réalisée sur la NKO a également permis de déterminer la dose moyenne recommandée pour traiter les différents problèmes de santé, présentant des signes cliniques d’inflammation chronique, à l’instar de l’arthrose ou arthrite rhumatoïde et des troubles cardiovasculaires.

Au cours de cet essai à double insu avec placebo, 90 sujets souffrant de ces dites maladies ont été départagés en deux groupes, dont l’un prenait 300 mg d’huile de krill par jour et l’autre des placebos, pendant un mois entier. Ces patients n’ont été soumis à aucun autre traitement. Les anti-inflammatoires qu’ils prenaient d’habitude ont été suspendus, tout au long de l’expérience, pour mieux déterminer les effets inflammatoires de ce complément alimentaire.

À l’aide d’un marqueur physiologique, les scientifiques ont contrôlé régulièrement les taux de protéine C-Réactive (CRP) de ces sujets, une protéine synthétisée par le foie et qui est visible à un taux élevé dans le sang seulement en quelques heures qui suivent une réaction inflammatoire. Les chercheurs ont constaté une baisse non négligeable de cette protéine, d’environ 19.3 %, chez les individus ayant pris de l’huile de krill après 7 jours de traitement, puis de 29.7 % après 14 jours. Une augmentation de près de 15.7 %, puis de 32.1 % a été, par contre, repérée chez le groupe ayant administré du placebo. Les résultats des analyses ont, par ailleurs, révélé que l’huile de krill a réduit significativement les symptômes de ces maladies, tels que les raideurs (20.3 %), les douleurs (28.9 %) et les incapacités physiques (22.8 %).

Dosage pour traiter les maladies inflammatoires: Arthrose

Dosage pour traiter les maladies inflammatoires: Arthrose

En conclusion, une seule gélule de NKO par jour suffit pour réduire significativement les symptômes de l’arthrite, et ce sur une courte période de 7 à 14 jours. La même dose peut agir comme un anti-inflammatoire. (2)

Dosage pour traiter le syndrome prémenstruel et la dysménorrhée

Lors de cet essai clinique randomisé en double aveugle, 70 patientes souffrant de dysménorrhée et de syndrome prémenstruel (SPM) avaient reçu pendant trois mois, soit 300 mg d’huile de krill par jour, soit d’huile de poisson renfermant 12 % d’ADH et 18 % d’AEP. L’expérience visait à comparer les effets de ces deux produits. Pour évaluer leur efficacité, les participantes ont été régulièrement invitées à répondre à des questionnaires. Les chercheurs ont également suivi de près l’utilisation d’analgésiques, destinées à traiter la dysménorrhée, par ces patientes.

Résultats, les observateurs ont remarqué une importante réduction des symptômes chez le groupe ayant pris du NKO au quotidien, après 45 jours de traitement. Il a été constaté que les femmes appartenant à ce groupe administraient de moins en moins d’analgésiques. Les troubles émotionnels associés au syndrome prémenstruel se sont améliorés, selon les constatations. L’huile de poisson a également agi sur l’état de santé des patientes de l’autre groupe, mais d’une manière peu significative.

Dosage pour traiter le syndrome prémenstruel et la dysménorrhée

Dosage pour traiter le syndrome prémenstruel et la dysménorrhée

En ce qui concerne le dosage, 300 mg à 500 mg d’huile de krill sont recommandés ici. (3)

Dosage pour apaiser les désagréments liés à la ménopause

Une étude menée par le Dr François Lespérance de l’Université de Montréal a révélé que les niveaux élevés d’EPA et de DHA de l’huile de krill font de ce produit un excellent remède pour soulager les désagréments associés à la périménopause et ménopause, notamment les troubles de l’humeur, l’anxiété et la dépression. Utilisées chez les femmes ménopausées, l’huile de krill contribue efficacement dans le soulagement des désagréables symptômes dus à la baisse de production d’œstrogènes, tels que les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, la fragilité osseuse, l’irritabilité et les sueurs.

Dosage pour apaiser les désagréments liés à la ménopause

Dosage pour apaiser les désagréments liés à la ménopause

Côté dosage, les scientifiques recommandent 1 à 2 g d’huile de krill de qualité pour apaiser ces symptômes et améliorer la qualité de vie des femmes ménopausées. (4)

Références :

(1) Bunea R, El Farrah K, Deutsch L. Evaluation of the Effects of Neptune Krill Oil on the Clinical Course of Hyperlipidemia, Alternative Medicine Review, Décembre 2004, Vol. 9, No 4, 420-8.
(2) Deutsch L. Evaluation of the effect of Neptune Krill Oil on chronic inflammation and arthritic symptoms. Randomized controlled trial. J Am Coll Nutr. 2007.
(3) Sampalis F, et al. Evaluation of the effects of Neptune Krill Oil on the management of premenstrual syndrome and dysmenorrhea. Randomized controlled trial. Altern Med Rev. 2003.
(4) Alicia Stanton, MD, an Enfield, Connecticut–based integrative physician and coauthor of Hormone Harmony, Dossier « Natural hormone balance at any age ». (Healthy Life, 2009).

Vous pouvez laisser un commentaire